FAQ - Je suis citoyen.ne

Tri des déchets alimentaires

  • Une collecte des sacs orange deux fois par semaine est elle prévue ?

    La fréquence de collecte des sacs orange est actuellement en cours de réévaluation par l'Agence. Des nouveaux scénarios de collecte sont en développement, visant à optimiser le tri des déchets tout en respectant les contraintes budgétaires régionales. Il est toutefois souligné que l'augmentation de la fréquence de collecte entraînerait des coûts financiers importants liés à la mobilisation accrue de ressources logistiques et humaines.
    L'Agence reconnaît les préoccupations de la population en matière de gestion des déchets et s'efforce de trouver des solutions qui répondent aux besoins tout en respectant les contraintes budgétaires. Les attentes de la population sont prises en compte dans l'élaboration des scénarios de collecte. Les décisions finales seront communiquées dès qu'elles seront prises et mises en œuvre. 

  • Suite à l’obligation du tri des déchets alimentaires, le sac orange est-il la seule solution ?

    Nous proposons 3 alternatives aux citoyens en Région bruxelloise :

  • Suis-je obligé·e de mettre mes déchets dans le sac orange ?

    Les déchets alimentaires doivent toujours être dans un sac orange fermé.

    Si vous vivez dans une habitation collectée en porte-à-porte, vos déchets alimentaires ne peuvent pas être jetés directement dans le conteneur orange. Votre sac orange, avec ou sans son conteneur orange, doit être déposé le long de votre façade le jour de la collecte.

    Si vous vivez dans un immeuble collecté en grands conteneurs, vous pouvez déposer vos sacs orange bien noués dans le grand conteneur orange. Celui-ci sera vidangé une fois par semaine par un collecteur désigné par votre copropriété.

  • Quels sont les avantages de la collecte des déchets alimentaires ?

    • L’allègement de votre sac blanc
    • La quantité de déchets envoyés à l’incinérateur est réduite.
    • Le traitement de ces déchets, selon le procédé utilisé, permet la production de chaleur, d’électricité et de fertilisant naturel.


    Retrouvez plus d’informations concernant l’obligation du tri des déchets alimentaires sur le site : Le tri des déchets alimentaires en Région bruxelloise

  • Quelles sont les mesures d’accompagnement prévues ?

    • Des guides de tri et des animations qui sont développés pour accompagner les ménages dans les changements
    • Une distribution massive de petits bacs orange (avec plus de 100.000 petits bacs orange déjà distribués)
    • Des grands conteneurs orange (240 L) qui sont mis à disposition des immeubles de logement collectés en conteneurs 
    • Le réseau de 210 composts de quartier qui continuera à être densifié
    • Un site web dédié à la gestion des déchets alimentaires a été développé avec des informations et des conseils pratiques: https://dechetsalimentaires.brussels
  • Que peut-on mettre dans le sac orange ?

    Uniquement les déchets alimentaires :

    • restes de repas
    • aliments périmés sans emballage
    • épluchures de fruits et de légumes)
    •  les sachets de thé
    • le marc de café
    • les essuie-tout/mouchoirs et serviettes en papier

    Attention aux exceptions telles que les arêtes, les os, les coquilles d’œufs,…

    Consultez notre site dechetsalimentaires.brussels pour plus d’informations.

  • Où puis-je trouver mon sac orange ?

    Les sacs-poubelles orange régionaux estampillés « Bruxelles-Propreté » sont disponibles dans les grandes surfaces. Seuls ces sacs-poubelles sont autorisés pour la collecte des déchets alimentaires.

    Nous avons veillé à sensibiliser le secteur de la distribution à l’augmentation de la demande de rouleaux de sacs orange réglementaires qui accompagne l’instauration de l’obligation du tri des déchets alimentaires.

    Des stocks suffisants ont été produits. Cependant, il se peut que certains commerces soient dépassés par la forte demande et se retrouvent en rupture temporaire de stocks.

    Nous vous suggérons de signaler ce manque de sacs orange en rayons aux responsables du magasin, qui ne manqueront pas de vous informer sur un réapprovisionnement prochain. Si cela ne suffit pas, n'hésitez pas à vous procurer vos sacs orange dans d'autres magasins proches de chez vous.

  • Où puis-je déposer mes huiles de friture usagées ?

    Vous pouvez déposer vos huiles de friture dans un point de collecte Oliobox

    1. Conditionner : Versez l’huile de friture froide dans l’emballage d’origine ou dans une bouteille plastique vide.
    2. Fermer : Fermez bien la bouteille et amenez-là au point de collecte le plus proche.
    3. Déposer : Déposez la bouteille fermée dans un OlioBox près de chez vous.
       
  • Où et comment sont traités les sacs orange ?

    Les déchets du sac orange sont traités dans des centres de biométhanisation à Ypres et Liège.

    Une des premières étapes est la digestion des déchets par les bactéries dans un réacteur sans oxygène pendant 15 jours à 37°C.

    Cela permet d’obtenir du gaz (méthane) et un digestat (partie solide) :

    • Le gaz est brulé et permet la production d’électricité et de chaleur.
    • Le digestat quant à lui, est mélangé avec des déchets de jardin et permet d’obtenir du compost.

    Les sacs orange, une fois vidés de leur contenu, sont mis à l’écart et sont ensuite incinérés avec récupération d’énergie. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur : www.bru-energie.be/.

    Veuillez noter que cette situation est temporaire étant donné qu'un centre de biométhanisation devrait voir le jour en 2026 en région bruxelloise.

  • À partir de quand sera d’application le tri obligatoire des déchets alimentaires ?

    Le tri obligatoire des déchets alimentaires est entré en vigueur sur l’ensemble du territoire de la Région depuis le 15 mai 2023.

Sorties de sacs

  • Qui est concerné par le nouveau calendrier ?

    Tous les habitant·s·es de la Région bruxelloise qui sortent leurs sacs-poubelles sur le trottoir. Celles et ceux qui habitent dans un immeuble à appartements équipé d’un local poubelle et de grands conteneurs sur roulettes ne doivent pas changer leurs habitudes.

  • Quels sont les principaux changements concernant le calendrier de sorties de sacs ?

    Le nouveau calendrier indique, non plus le jour et l’heure des collectes, mais bien le jour et l’heure auxquels les habitants doivent sortir leurs sacs-poubelles.

  • Puis-je sortir mes sacs-poubelles blancs et bleus dans une poubelle rigide ?

    L’utilisation d’une poubelle rigide lors de la sortie de vos sacs-poubelles est autorisé dans certains cas. Il est nécessaire de suivre les règles suivantes : 

    • Les poubelles rigides sont autorisés pour les sacs blancs et bleus.
    • La poubelle rigide ne peut pas dépasser 80L. 
    • Les sacs de différentes couleurs ne peuvent pas être mélangés dans la même poubelle. Il faudra donc une poubelle rigide pour le blanc et une pour le bleu car en superposant les sacs de couleurs différentes, le risque est grand qu’ils ne soient pas vus par nos agents. 
    • Ne pas mettre de couvercle.
    • Les poubelles rigides doivent être contre les façades et visibles.
    bac rigide
  • Où puis-je trouver mon nouveau calendrier de sorties de sacs ?

    Le nouveau calendrier de sorties de sacs a été distribué dans les boites aux lettres de tous les Bruxellois·es entre le 2 et le 12 mai 2023.

    Retrouvez-les également ici.

  • À partir de quand le nouveau calendrier de sorties de sacs-poubelles sera-t-il d’application ?

    Le nouveau calendrier de sorties de sacs-poubelles, qui remplace l’ancien calendrier de collectes, est d’application depuis le 15 mai 2023.

  • Puis-je sortir mes sacs-poubelles les jours fériés ?

    Oui, nous collectons vos sacs-poubelles les jours fériés, aux horaires habituels.

  • Quelles sont les communes concernées par le passage à une collecte par semaine pour le sac blanc ?

    Uccle, Watermael-Boitsfort, Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Evere, Jette, Ganshoren, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe, la Ville de Bruxelles (sur une partie de son territoire).

    Toutes les autres communes conservent une double collecte des sacs blancs chaque semaine.

    Pour information : Les communes où le régime général (zone 1) prévoit la collecte des sacs blancs une fois par semaine partagent des zones limitrophes avec des communes où la collecte des sacs blancs a lieu deux fois par semaine. Dans ces zones contigües, la collecte des sacs blancs (pour des raisons opérationnelles liées au découpage des communes) peut avoir lieu deux fois par semaine. 
    Inversement, certaines communes avec une collecte des sacs blancs deux fois par semaine peuvent avoir des zones limitrophes de communes où la collecte des sacs blancs se fait une fois par semaine. Pour les raisons expliquées ci-dessus, les sacs blancs peuvent être ramassés une fois par semaine dans ces zones contigües.
    Ces deux cas sont des exceptions au modèle général (zone 1) qui s'applique dans la commune. En outre, ces exceptions concernent un nombre limité de rues.

    Les calendriers de sorties de sacs sont disponibles ici

  • Comment ont été choisies les communes concernées par la diminution de fréquence de la collecte du sac blanc ?

    Le choix de ces communes a été fait en tenant compte d’une combinaison de critères, entre autres :

    • la densité de population des communes
    • la part de population habitant en habitat vertical équipé de grands conteneurs.

    Les communes les plus denses de la Région ne sont pas concernées par la réduction de fréquence de collecte des sacs blancs.

  • Pourquoi diminuer la fréquence de la collecte du sac blanc dans certaines communes ?

    Avec l’entrée en vigueur de l’obligation du tri des déchets alimentaires et l’extension des emballages acceptés dans le sac bleu PMC, le sac blanc va mécaniquement diminuer. Ceci permet une réduction progressive de la fréquence de la collecte du sac blanc.

  • Quels sont les bénéfices de la réduction de la fréquence de collecte des sacs blancs ?

    Les bénéfices collectifs de cette réforme du calendrier se situent bien entendu dans le domaine de l’environnement et de la propreté́ publique.

    À l’échelle de la région bruxelloise, le nouveau calendrier, couplé à l’obligation de tri des déchets alimentaires, va permettre une importante diminution des émissions de CO2, ce qui contribue aux objectifs du plan Air Climat Energie de la Région bruxelloise.

    Moins de camions sur nos routes permet aussi d’éviter des embouteillages, et donc, ici aussi, des émissions de gaz à effet de serre.

  • Comment les collectes en soirée sont-elles organisées ?

    Les collectes en soirée sont actuellement mises en place principalement sur les grandes voiries « traversantes » de la Région qui subissent une pression automobile importante.

    Ces collectes débutent à partir de 20h00 et sont dans leur grande majorité réalisées avant 24h00. Les dépôts de Bruxelles-Propreté sont en effet fermés à 02h00, ce qui implique que le travail de collecte est terminé bien avant.

    Bruxelles-Propreté utilise également ses camions les plus récents, qui sont les moins bruyants. L’Agence a sensibilisé son personnel de collecte aux enjeux des nuisances liées à la collecte.

    L’ensemble des communes de la Région sont concernées par les collectes en soirée. 

  • Quels sont les bénéfices des collectes en soirée ?

    Les collectes en soirée ont des impacts positifs significatifs pour les Bruxellois.es :

    • Réduction de la durée de présence des sacs en voirie.
    • Amélioration de la mobilité́ et fluidification du trafic routier aux heures de pointe.
    • Renforcement de l’efficacité́ de l’action de Bruxelles-Propreté́ via une meilleure coordination entre les activités de collecte et de nettoiement.
  • Mon sac-poubelle sera désormais collecté en soirée. Quand dois-je le sortir ?

    Si votre sac-poubelle est collecté en soirée, vous devez le sortir entre 18h et 20h. Retrouvez toutes les informations vous concernant dans les calendriers.

  • J'aimerais obtenir mon calendrier de sorties de sacs des déchets ménagers

    Retrouvez votre calendrier ici.

  • Quelles sont les sanctions en cas de non-respect du calendrier de sorties de sacs ?

    Après une période d’adaptation, les équipes de Bruxelles-Propreté verbaliseront tout non-respect du calendrier de sorties de sacs. Le montant de la verbalisation est compris entre 50 et 200 euros (montant hors frais et non majoré pour cumul d’infractions).

  • Qu’avez-vous prévu pour les petits logements ?

    La réorganisation des collectes des déchets ménagers est mise en place en prenant en considération la situation des ménages qui habitent dans des logements plus petits. Les communes les plus denses de la Région ne sont pas concernées par la réduction de fréquence des collectes du sac blanc.

    Les ménages qui sont collectés en conteneurs – et qui sont parfois dans des logements de plus petite taille – ne sont également pas concernés par la réduction de fréquence de collecte des sacs blancs.

    Pour connaître les mesures d'accompagnements prévues pour le tri des déchets alimentaires, veuillez vous référer à la section tri des déchets alimentaires: Quelles sont les mesures d’accompagnement prévues ?

Sacs-poubelles

  • Quel est le volume des sacs-poubelles ?

    • Sac blanc : disponible en 2 formats: 30, 60 litres.
    • Sac bleu: 50, 100 litres.
    • Sac jaune: 30 litres. Il est également possible de présenter les papiers et cartons en un tas muni d’un lien solide.
    • Sac orange: 30 litres

     Si vous avez une remarque sur la qualité des sacs, vous pouvez contacter Bruxelles-Propreté via le 0800/981 81 ou par email via info@arp-gan.be.

  • Où puis-je acheter les sacs réglementaires ?

    Les sacs-poubelles régionaux estampillés « Bruxelles-Propreté » sont disponibles dans les grandes surfaces et certains commerces de détail.  Seuls ces sacs-poubelles sont autorisés pour la collecte des déchets des ménages.

    Ceci est également valable pour les sacs orange. 

Tri des déchets

  • Que faire si mes déchets n’ont pas été collectés ?

    J'adresse mon message à Bruxelles-Propreté via le 0800/981 81 ou par email via info@arp-gan.be.

  • J'ai besoin de renseignements sur les enlèvements spéciaux à domicile.

  • Comment faire lorsque l’on a un enfant en bas âge et que les couches sales s’entassent dans la poubelle ?

    En ce qui concerne les langes jetables, il s’agit de déchets résiduels ménagers non-recyclables qui doivent être placés dans les sacs blancs. Afin de minimiser les odeurs, les langes jetables peuvent être stockés dans un contenant rigide fermé, avant d’être jetés dans les sacs blancs.

    L’utilisation de langes lavables est une alternative qui permet de diminuer les déchets qui seraient générés avec des langes jetables. Différentes communes de la Région bruxelloises proposent des primes pour l’achat ou la location de langes lavables.  N'hésitez pas à prendre contact directement avec votre commune pour savoir si elle offre ces primes. Bruxelles Environnement a également rassemblé une série d’informations utiles concernant les langes lavables.  

  • Allez-vous développer plus d’espace-tri ou de conteneurs enterrés ?

    Une vingtaine de réalisations sont en projet. Cependant, la généralisation de ce mode de collecte n’est pas à l’ordre du jour pour diverses raisons :

    • la qualité du tri issue des containers enterrés est encore sujette à amélioration (les études menées précédemment par Fost sur les systèmes enterrés des différentes intercommunales démontrent une qualité de tri moindre que pour la collecte en porte-à-porte)
    • cela ne règle pas le problème de propreté publique (des dépôts clandestins sont très fréquemment constatés autour des containers enterrés)
    • il n’est pas toujours possible, ni souhaitable d’enterrer pour des questions d’encombrement ou de préservation du sous-sol bruxellois et de l’espace public.

Protoxyde d'azote

  • Où apporter les bonbonnes de protoxyde d’azote et quelles sont les consignes ?

    Les bonbonnes doivent être bien vidées et ne doivent surtout pas se retrouver dans les conteneurs d'immeubles, ni dans les sacs poubelles et corbeilles publiques.

Bruxelles-Propreté

  • Les agent·e·s de Bruxelles-Propreté ont-ils le droit de présenter les vœux en fin d’année et si oui, à quelle période ?

    Chaque année à la même période, les agent.e.s de Bruxelles-Propreté présentent leurs vœux à la population.  Une pratique qui constitue une forme de coutume et que l’on observe dans de nombreuses professions aux 4 coins du pays. 


    Ceci étant, Bruxelles-Propreté insiste sur le fait que c’est aux Bruxellois.es de déterminer, à l’occasion de ces vœux, la meilleure façon d’exprimer leur sympathie vis-à-vis du travail des agent.e.s de propreté publique. 
    Pour mieux identifier celles et ceux qui, par pluie, par neige ou par beau temps ramassent les sacs-poubelles des Bruxellois.es et pour couper l’herbe sous le pied d’éventuels imposteurs qui se feraient passer pour nos agent.es, voici ce qu’il faut savoir :

    • Le personnel de l’Agence Bruxelles-Propreté est autorisé à présenter ses vœux aux habitants de la région bruxelloise dans un laps de temps bien établi. Généralement la première quinzaine de décembre. Bruxelles-Propreté communique systématiquement les dates officielles, la population ne doit donc pas accueillir les personnes qui se présentent en dehors des dates communiquées.
    • Les agentes et agents sont toujours munis d’un prospectus officiel qui atteste de l’appartenance des agent.es à notre entreprise. Il arrive que les agent·e·s déposent dans la boîte aux lettres des riverain·e·s un flyer avec la composition de leur équipe. C’est un document qui leur permet d’éviter d’éventuels usurpateurs mais il n’a rien d’officiel. Lors du passage des équipes il faut toujours exiger le document officiel comme présenté sur notre site web et réseaux sociaux.
    • Les équipes s’organisent entre elles afin qu’il n’y ait qu’un seul passage par maison par type de sacs collectés.
    • Les vœux sont présentés en dehors des heures de travail des équipes.
       

Conteneurs

  • Pourquoi Bruxelles-Propreté ne généralise pas la collecte en conteneurs plutôt qu’en sacs ?

    Nous collectons selon 3 modalités: sacs, conteneurs mécanisés, espaces-tri (conteneurs enterrés). 
    Les sacs sont majoritairement destinés aux maisons et petits immeubles, les conteneurs mécanisés concernent principalement les gros commerces disposant de suffisamment de surface de stockage et les grands immeubles et enfin les espaces tri ou conteneurs enterrés constituent un dispositif dédié aux immeubles de logements collectifs neufs ou très récents de plus de 150 unités de logement.
    Parallèlement à ces collectes, un réseau de bulles à verre est géré par Bruxelles-Propreté sur l'entièreté du territoire de la RBC.

  • Pourquoi ne peut-on pas généraliser les conteneurs enterrés et à roulettes dans les rues de Bruxelles ?

    La configuration urbaine bruxelloise, sa densité de population et la taille des artères rendent difficile la généralisation des conteneurs en permanence dans les rues, nécessitant des réaménagements urbains complexes, cela sous-entendrait un investissement massif en matériel de collecte, travaux et charroi. Cela aurait aussi un impact significatif sur les autres fonctions urbaines : circuler, se stationner. De par son expérience dans le placement de bulles à verre enterrées Bruxelles-Propreté estime que bon nombre de quartiers ne peuvent être équipés de systèmes enterrés car le sous-sol bruxellois est parcouru de nombreuses conduites.
    Pour ce qui est des conteneurs sur roulettes, c’est moins la question des aménagements techniques en sous-sol qui se pose que celle du placement de ces conteneurs dans des quartiers particulièrement denses. Enfin, certaines de nos études indiquent que la présence des conteneurs a tendance à déresponsabiliser certains citoyen·ne·s sur les questions du tri avec des résultats de recyclage en-dessous de la moyenne.

  • Quels avantages offre la collecte en porte à porte par rapport aux conteneurs ?

    La collecte en porte à porte assure une proximité maximale, sans déplacement nécessaire pour les personnes à mobilité réduite, les citoyens âgés et les actifs. C’est un service aux citoyens qui a fait ses preuves et que de nombreuses autres villes européennes organisent selon les mêmes modalités. Beaucoup de Bruxelloises et Bruxellois y tiennent. Par ailleurs, nous remarquons que certains points d’apports ont tendance à devenir des sites d’abandon de déchets. 

  • Qu’en est-il des nouvelles habitations ?

    Pour les nouveaux immeubles, des espaces tri avec des conteneurs enterrés ont été développés en partenariat avec des promoteurs immobiliers ou avec des gestionnaires de logements sociaux, il en résulte qu’une dizaine de quartiers sont équipés d’espaces-tri et une vingtaine de projet seront équipés ces prochaines années. L'achat des équipements de conteneurs enterrées est à charge du demandeur (ex promoteurs immobiliers) cela n'est pas à charge de l'Agence.

  • Quelles initiatives sont en cours pour améliorer la gestion des déchets ?

    Bruxelles-Propreté mène une étude des performances de la collecte par apport volontaire, notamment via des espaces-tri. L’enjeu principal de cette étude est d’étudier les performances de la collecte des déchets ménagers par apport volontaire (plus précisément, via des espaces-tri) dans des contextes urbains comparables à la Région bruxelloise. Il est question d’évaluer les moyens d’optimiser les performances des espaces-tri déjà installés dans la Région et d’analyser l’intérêt de (et à quelles conditions) déployer l’implantation de ce type d’infrastructures dans d’autres types de quartiers ou d’habitats sur le territoire bruxellois.